FC Nantes, MBappé, OM… Le monde du foot rend hommage à Emiliano Sala

Jeudi 7 février, la police du Dorset a mis fin à tout espoir de retrouver Emiliano Sala vivant, en annonçant que le corps repêché dans la Manche était bien celui du footballeur de 28 ans.
Depuis, les hommages se multiplient et le FC Nantes a pris une décision historique…

De l’OM à MBappé, des hommages unanimes

Depuis 2 semaines et la disparition de l’avion qu’avait pris le joueur pour rejoindre son nouveau club de Cardiff, on ne voulait pas y croire. Complot, attente désespérée sur une île déserte… Les théories les plus folles circulaient ! Qu’il est difficile de se résoudre à la mort d’un champion en pleine gloire… Mais cette fois, plus de doute, Emiliano Sala n’est plus. L’espoir a laissé place à la tristesse, et les hommages déferlent. C’est tout un monde qui est en deuil. Et aujourd’hui, pas de rivalité possible, l’heure est à l’unité. Clubs adverses, joueurs actuels et retraités, il y a du monde pour dire au revoir à Sala… Et surtout, merci !

 

 

 

 

 

 

Tristesse infinie et décision historique au FC Nantes

A Nantes, on n’est pas près d’oublier celui qui, arrivé en 2015, a terminé meilleur buteur au sein des Canaris lors des trois dernières saisons. « Nous perdons aujourd’hui un ami, un joueur de talent, un coéquipier exemplaire », déclare le club dans un communiqué. Son Président, Waldemar Kita, se dit « anéanti », et a pris tôt ce matin, une décision hautement symbolique. « Je souhaite l’honorer à nouveau en retirant le numéro 9 », a-t-il annoncé. Sala restera donc le dernier numéro 9 du FC Nantes pour toujours. Et pour que tous les supporters puissent rendre hommage à leur champion, le club a décidé de fixer un tarif unique pour les places du match contre Nîmes, qui aura lieu dimanche. Un tarif de 9 euros, évidemment…

 

« Emiliano fera à jamais partie des légendes qui ont écrit la grande histoire du FC Nantes »

Emiliano ne fera plus le spectacle dans les stades du monde entier. Mais dans l’enceinte de La Beaujoire, comme dans le cœur de ce qui l’ont connu, côtoyé de près ou de loin, aimé ; coéquipiers, supporters, ou adversaires, c’est sûr, le souvenir d’ « Emi » résonnera à jamais.