Tout ce qu’on est sûr de trouver dans un “film de potes” français

Les films français c’est pas comme une boite de chocolat. On sait exactement sur quoi on va tomber. La preuve par 6.

Des couples qui se trompent

Pour faire un bon film français, il faut une bonne équipe, donc des couples qui ne s’aiment plus et qui se trompent. Si possible avec leurs meilleurs potes pour avoir un maximum de quiproquos, de situations embarrassantes et de règlements de compte où ça gueule dans tous les sens à la fin. Car oui les potes français lavent souvent leur linge sale en public.

Une maison de vacances sympa

Comme les films de potes français n’ont pas toujours des intrigues dingos (“On vend la maison de Plumelec” “Michel est homo !”) les scénaristes compensent souvent avec un cadre et des décors sympa pour nous faire rêver : le Cap Ferret pour les Petits Mouchoirs, Val d’Isère pour les Bronzés. Sinon on se contente d’une maison ou d’un appartement riche et tape à l’oeil. Car dans les films français il y a souvent un personnage riche qui peut tout se payer et la ramène vachement.

François Cluzet

François Cluzet est un grand abonné des films de pote français. D’ailleurs c’est souvent lui qui joue le mec riche. Quand il n’est pas dispo, on demande à Daniel Auteuil ou Marc Lavoine qui ne sont jamais très loin.

Des potes qui sont pas potes

C’est une grande constante mystérieuse des films de pote français : les potes ne sont pas vraiment potes. En fait la plupart du temps les mecs ont l’air de carrément se détester et finissent toujours pas se balancer leurs quatre vérités à la fin du film. “Je t’ai toujours méprisé Daniel !” “Va te faire foutre avec ton pognon André !” Pire encore, parfois on a l’impression qu’ils ne se connaissent pas du tout et on a franchement du mal à croire à leur complicité. Désolé mais une bande de trentenaires riches et cokés qui partent en vacances avec un pêcheur d’huître, je trouve ça un peu gros.  

Des meufs jeunes avec des vieux

Certes, ça existe. Mais parfois les scénarios de film français relèvent franchement de la science-fiction. On vit dans un univers parallèle où des meufs de 20 à 30 ans ans trouvent irrésistibles des mecs de 60 piges qui en échange leur parlent mal, les trompent mais qu’elles finissent toujours pas leur pardonner parce que bon, les mecs c’est les mecs quoi. Parfois c’est à se demander si les acteurs voulaient pas juste se mettre bien. Cc “Un moment d’égarement”

Une suite en trop

Même si les films de pote se ressemblent, ils cartonnent souvent au box-office. Ce qui nous vaut des suites plus ou moins réussies. Ou parfois franchement ratées. Genre Les Bronzés 3 ou leur Coeur des Hommes 12 (en production actuellement)