La Bible de la gueule de bois : les seuls remèdes qui marchent

Depuis que je bois, j’en ai pris des caisses. J’en ai connu des gueules de bois. Et j’en ai vu passer des articles prétendant avoir la solution ultime pour s’en remettre.

Maintenant je le sais d’expérience : il n’existe pas de remèdes miracles à une sale cuite. En revanche, il existe bel et bien des choses qui peuvent aider. Les voici, en espérant que mon expérience d’alcoolique puisse t’être utile.

Bois

De l’eau hein. Pas des shooters enflammés en guise de petit déj. On ne le répètera jamais assez mais la douleur liée à la gueule de bois est due à la déshydratation. Alors premier réflexe au réveil : boire une grande bouteille d’eau fraîche et continuer à en glouglouter abondamment tout au long de la journée. Le must ? En boire beaucoup la veille avant de te coucher avec un petit Advil. Mais bon ça tu n’y as probablement pas pensé puisque tu étais arraché. La prochaine fois évite de répéter “l’alcool c’est de l’eau” toute la soirée. Maintenant tu sais que non.

Dors

Autre élément aggravant la gueule de bois : le manque de sommeil. Si tu te réveilles avec la  patate, le sentiment d’être invincible, l’envie de baiser la terre entière et de t’en recoller une le soir même alors tu n’es visiblement pas remis de ta cuite. Tu es juste en gros manque de sommeil, encore bourré et ton corps est alimenté par un lac artificiel de whisky. Alors recouche toi, dors trois bonnes heures en plus et recommence. Si tu te réveilles crevé, de mauvaise humeur, en proie à un mal de tête épouvantable, félicitations : tu es arrivé dans la vraie gueule de bois. On va pouvoir passer aux choses sérieuses.

Bouge-toi

Dors ce qu’il faut mais pas trop non plus. 8h c’est très bien, pas besoin de plus. En lendemain de cuite, il n’y a rien de pire pour le moral que de passer la journée au fond de son lit, les rideaux tirés, à somnoler devant une série Netflix. Avec le manque d’alcool, tu risques juste de gentiment déprimer et de penser à ton ex en te disant que ta vie n’est qu’un grand mensonge. Le mieux c’est de s’activer. Sors, va te ballader, prends l’air, fais une expo, un ciné et si t’as le courage va boire une bière avec des copains. Un petit demi fera du bien à ton petit corps en manque et t’évitera un delirium tremens le soir-même (tu sais ce moment où tu crois voir des petites ombres passer et danser sous tes yeux)

Va pas au McDo putain

Le pire réflexe en lendemain de cuite est le classique “GO MCDO” si souvent plébiscité. Et ça vaut aussi pour Dominos, Pizza Hut, KFC, Subways et Kébab. En lendemain de teuf, rien de pire pour ton foie endolori et asséché que de manger trop gras, trop sucré ou trop salé. Ça va t’achever. Un avocat, une quiche, de la salade et une petite douceur en dessert, c’est mieux. Tranquille mon gars. Ton corps te remerciera et ça demande même pas trop de taff en plus.

Fais une micro-sieste

Si tu lis ça en lendemain de soirée et que tu te dis “FTG FDP AVEC TES CONSEILS DE MERDE” c’est que tu as besoin d’une petite sieste. Dormir 20 minutes t’aidera à ne plus voir les choses en noir à ton réveil et permettrait selon les scientifiques de récupérer jusqu’à 80% de ses capacités cognitives (dors pas trois heures par contre ça risque de tout gâcher) On se sent mieux non ? Et aucun souci pour les insultes tout à l’heure je sais que tu le pensais pas.

Oublie le café

Autre mauvais réflexe en lendemain de teuf : boire un grand café bien serré. MAUVAISE IDÉE. À l’instar du McDo, ça va encore plus assécher ton foie et t’exciter alors que t’es déjà fébrile et fatigué. Bref tu vas être invivable et tu pourras même pas taper ta micro-sieste. Mon conseil :  tisane ou infusion pour un chill optimisé. Thé vert à la rigueur pour ses anti-oxydants.

Le trio gagnant du réveil 

Douchette, toilettes, branlette. Désolé de parler cru mais il faut dire les choses franchement. Déjà t’as passé la nuit à suer du gin tonic donc tu te douches s’il te plaît. Ensuite tu expulses le gin tonic et le kébab de la veille aux WCs. Et ensuite draine ton excitation sexuelle liée à l’alcool tout seul ou avec quelqu’un si possible, ça éclaircit les idées. C’est bon c’est fait ? Alors rendors-toi un peu (voir point n°2) Et bois un verre d’eau.

Le remède ultime : baigne-toi

Bon ok, il est probable que tu te remettes à m’insulter et tu aurais un peu raison. Pas facile de piquer une tête au milieu de l’année en lendemain de cuite. Cela étant dit, si par chance, tu es en vacances, que tu as un abonnement à la piscine ou tout simplement que tu es très riche, sache que que quelques brasses en lendemain de soirée font un bien fou. Tu fais du sport, ton corps se détend, ton mal de tête s’envole et tu te sens merveilleusement bien . Et devine quoi ? Y a plein d’eau partout ! De l’eau ! Ta seule unique et vraie alliée en cette journée compliquée.

Le conseil de connard pour la fin

Bois pas trop la prochaine fois. Ou bois mieux en tout cas. Bien sûr que c’est génial de se bourrer la gueule – personnellement moi j’adore ça – mais parfois il y a moyen de limiter la casse. Par exemple, en buvant un verre d’eau entre chaque verre d’alcool en dînant avant et en retardant au maximum le premier verre d’alcool fort : moi j’attends toujours minuit ou une heure de mat, ça évite bien des problèmes. Autre technique : tout simplement éviter les alcools fort et se contenter de vin ou de bière. En vrai c’est le hard, le sheïtan. Mais je vois que tu recommences à m’insulter alors j’arrête. Allez bon courage et bonne gueule de bois !