Le classement officiel des pires sujets de conversation de Noël

À moins d’avoir envie de voir le sapin brûler.

Les gilets jaunes

Ça commence à l’apéro avec “leur colère est légitime” et ça termine au dessert par “Le FN ils ne disent pas que des conneries” et “Le Pen vite !” à l’heure du café. Comme dirait Orelsan : “mauvaise idée”.

Johnny Hallyday

C’est vrai qu’on n’en avait pas beaucoup parlé cette année. Vous aurez droit en prime à des jeux de mots graveleux d’oncle Bernard du style “Laura j’aimerais bien me la Smet sur le bout ! Arf arf !” En plus parler de Johnny vous enverra direct après sur les gilets jaunes, c’est une boucle infernale.

L’avortement

“Et toi tante Chantal plutôt pour ou contre ? Non mais je demande parce qu’avec ton pull rose, ton serre-tête et ta croix du petit Jésus je n’ai aucune idée de ton avis sur la question ! Tiens tu finis pas ton pâté ?”

La ligne de ta cousine

“Dis donc elle a pas un peu grossi Laura ? Vu que le mariage est seulement dans 6 mois, j’espère qu’elle est pas déjà enceinte : ça plairait pas à sa tante Chantal ! Enfin je dis ça…”


Ton coming-out

“Bon puisqu’on en est aux huîtres, je pense que c’est le moment idéal pour vous dire que je bouffe des chattes depuis 6 ans. A commencer par celle de Sophie ici présente. Bah oui, trois ans que je viens avec elle au réveillon, vous deviez vous en douter non ?”

Les vegans

Pas forcément une bonne idée de crier “viande = meurtre” après que votre daron vient de passer six heures à fourrer la dinde et à couper du foie gras en cuisine. Enfin il y a moyen qu’il soit saoulé quoi.

“Qui a cassé les chiottes ?”

Franchement j’en reviens pas c’est un cauchemar, quelqu’un a mangé un furet mort ? C’est toi Stéphane ?

La liaison de ton beau-frère

“Toi pour le coup tu t’emmerdes pas mon salaud. Une petite stagiaire de 22 ans avec un cul bien comme il faut. Merci de mettre une photo chaque jour sur Snap, ça fait plaiz. Oh pardon Stéphanie, j’oublie toujours que t’es pas au courant.”