Ces rappeurs qui ont perdu toute street crédibilité

Alors qu’aux States, des guerres de gangs font des victimes tous les jours, chez nous la culture street se résume à des courses en quad et des mecs qui portent des bérets fluo M. DIA. Petit panorama de ces MCs qui n’ont pas résisté à l’appel du « beeeeef », quitte à laisser temporairement leur virilité au bas de leur étagère MUJI.

Lord Ko’ après Cendrillon du ghetto

Sa grosse voix posée sur le refrain de Ma Benz n’aura donc été qu’un leurre.

Pour enregistrer le tube de l’été 2001 (le désormais classique Cendrillon du ghetto), Kossity s’associe avec Matt Houston, la chanteuse r’n’b la plus en vogue du moment, dont la tessiture vocale se situe à mi-chemin entre Tina Arena et Isabelle Boulay au réveil. Peu importe qu’on ne comprenne au final qu’un mot sur trois dans la chanson : le hit est un énorme succès (et la street cred est définitivement mise de côté).

Drake, depuis Degrassi : La Nouvelle Génération

Camper un BCBG qui fait du basket en fauteuil roulant et qui sort avec des donzelles prénommées Audrey et Hazel parait inconciliable avec une réputation de dur à cuire. Un a priori hélas confirmé par cette chorégraphie (so maniérée) dans son dernier clip :

ezgif-1512180574

Maitre Gims (depuis un moment déjà)

Un couplet presque à lui tout seul sur Kiss and Love, la dernière bouillasse inaudible du Sidaction. Tout ça sur une initiative de Pascal Obispo. Sérieusement ?

Faf Larage quand il a fait la BO de L’américain

Petit reuf de Shurik’n, Faf Larage avait à la base tout pour devenir un golden boy respecté du rap français. Un physique de catcheur conjugué à du sang malgache : un tempérament, à première vue, de mec qu’on n’a pas envie d’emmerder. Hélas pour lui, en 2003, le goût des pépettes l’amène à signer la BO d’un film de Patrick Timsit. Ce qui est proprement inconcevable quand on souhaite s’acheter une game légitimité.

R. Kelly depuis qu’il a la manie des cure-dents

Etre accusé de violence sexuelle sur une mineure de 15 ans, c’est triste mais c’est gangsta. Mais baptiser ses albums uniquement selon ses envies de bouffe du moment (Chocolate Factory, Buffet), ça ressemble plus à du Meghan Trainor qu’à autre chose.

French Montana depuis qu’il est avec Khloe Kardashian

A partir du moment où tu as droit à ton tag spécial sur melty.fr, c’est que tu as définitivement quitté le monde du haut gangsterisme. Sauf si tu t’appelles Dodo la Saumure.

La Fouine après son coming-out

Passé par la prison trappiste et révélé lors du concours Max de 109 de Skyrock, La Fouine nous laissait espérer de bonnes choses (son 1er single s’appelait Trois gars au ghetto, c’est quand même bon de le rappeler). La suite vous la connaissez : un surnom moins street encore qu’une Pasta Box Monoprix (Fouiny Babe), une marque de sapes tristement baptisée Street Swagg, des featurings avec Zaho et Patrick Bruel…Vous êtes libres d’interpréter ça comme vous voulez, bien évidemment.

Ice-T depuis qu’il cumule les rôles de flics

Il est bien loin le temps où notre ami faisait du punk hardcore et déclenchait des polémiques avec des morceaux comme Cop Killer. Aujourd’hui, le garçon joue les poulagas dans Chicago Police Department et New York, Unité spéciale. Autant dire que nos grand-mères ont plus de chance de le connaitre que nos gamins.

Diam’s quand elle passait à 50 Minutes Inside chaque week-end

Son retrait du monde du rap aurait pu jouer en sa faveur, mais il me semble qu’en posant ainsi sur ses photos, on ne peut pas lui accorder le moindre salut :

Diams_saut_MKP

Doc Gynéco depuis qu’il est encarté à l’U̶


M̶P̶  (Les Républicains)

C’est pas comme s’il s’asseyait sur le divan rouge de Michel Drucker chaque dimanche, mais c’est franchement pas loin.

Kanye West depuis qu’il fait du prêt-à-porter féminin

Et pour ceux qui ne sont pas d’accord avec ça, voir le paragraphe sur les rappeurs qui sortent avec une Kardashian.

Booba depuis qu’il s’est créé un compte Twitter

Jena Lee, Johnny, et même Mimie Mathy : à force de taper sur tout le monde, le Duc s’est transformé en une vulgaire parodie de sa personne, qui s’en prend même aux poulains (cf. son clash de cour de récré avec Kaaris). Et puis La Fouine, lui au moins, il est propriétaire quoi.

});
(function (d) {
var js, s = d.getElementsByTagName('script')[0];
js = d.createElement('script');
js.async = true;
js.src = '//cdn.teads.tv/js/all-v1.js';
s.parentNode.insertBefore(js, s);
})(window.document);
//