8 techniques pour éviter une connaissance de merde dans la rue

Pas de panique, il existe des gestes qui sauvent.

Faire semblant d’être au téléphone

Un classique qui a fait ses preuves. Par contre si ton portable se met à téléphoner au moment où tu passes à côté de lui t’es dans la merde.

L’appeler Lionel 

Ça y’est trop tard, il t’a vu et vient te parler. Réagis simplement en criant « Lionel, c‘est pas vrai qu’est-ce que tu fais là ??? » N’écoute pas ses protestations et continue à l’appeler Lionel tout le long : selon une étude très sérieuse, personne ne supporte d’être appelé comme ça plus de 5 minutes (surtout quand on a un prénom beaucoup plus stylé genre « Thierry »). Au bout d’un moment il va en avoir marre et se barrer.

Se faire passer pour son frère jumeau

Eh oui, ce n’est pas toi aujourd’hui boulevard du Montparnasse mais ton frère jumeau ! Le vrai toi est parti vivre à Sidney pour une durée indéterminée et il a changé de numéro de téléphone. Il a même supprimé son compte Facebook donc c’est vraiment pas la peine d’essayer de le contacter. Allez bonne journée !

Chanter des slogans de La Manif Pour Tous

Il croira que t’es en train de manifester tout seul dans la rue, loin des tiens. C’est bizarre mais ça s’est déjà vu. Sinon si tu as un gilet jaune c’est encore mieux, il fuira de peur que tu lui lances un « cacatov ».

Enfiler une toge blanche et se mettre à taper dans un gong en parlant de la fin du monde

Normalement c’est lui qui devrait t’éviter ce coup-ci. Tu peux le poursuivre en criant « Retourne voir Satan ton maître » : ça a marché sur Tintin, pas de raison pour que ça fonctionne pas sur une vieille connaissance de lycée. La seule condition est d’avoir une toge blanche et un gong sur soi (personnellement je ne me déplace jamais sans).

Courir très très très vite

Impossible de t’arrêter pour faire un brin de causette, tu es en plein semi-marathon ! Parfaitement, un mardi midi en costume cravate, il est où le problème ?

Parler à sa main

Il pensera que t’as perdu la boule. Et honnêtement si t’es près à en arriver là pour éviter un vieux pote, c’est que c’est peut-être un peu vrai.

S’imbiber d’essence et s’immoler par le feu

Un peu extrême mais c’est toujours préférable à parler de la pluie, du beau temps, du trafic, de sa meuf et de son boulot. Et au moins, ça vous évitera de « vous capter très vite » pour « aller boire une mousse ».

Bon courage.