Alerte : les frites et les gâteaux sont-ils cancérigènes ?

Pesticides, gras, sucre, sel… Bien manger aujourd’hui, c’est une vraie galère. Il faut de l’argent, et surtout beaucoup de temps, pour lire les étiquettes de composition, et analyser chaque ingrédient. Sauf que là, ce n’est pas un ingrédient qui fait flipper les associations de consommateurs c’est pire que ça !

REUTERS/Francois Lenoir

Un composé naturel cancérigène

C’est l’acrylamide, un composé naturel cancérigène qui se forme naturellement lorsque des aliments riches en amidon cuisent à une température très élevée. Si t’es en train de te rassurer en te disant que de l’amidon, tu n’en manges jamais, et bien, si, le problème, c’est justement qu’on en mange tout le temps. On en trouve dans les pommes de terre, le riz, le maïs ou encore le blé. Autrement dit, la base de tout quand a un régime alimentaire normal, sans allergie.

En gros, manger un morceau de pain trop grillé, des chips, ou pire encore, des frites un peu trop cuites, pourrait être dangereux pour la santé… Bon, sèche tes larmes, comme pour tout, en fixant des limites, on pourrait arriver à trouver un bon équilibre…

Fixer des limites aux industriels

Des limites. C’est ce que réclame le Bureau Européen des Consommateurs (BEUC). Pour eux, la réglementation pour les industriels doit être renforcée, et le seuil légal d’acrylamide doit être plus faible. Mais surtout, il faudrait qu’on puisse connaître le taux d’acrylamide contenu dans ce que l’on mange, du paquet de biscuits au sachet de frites surgelées. Car pour nous, pauvres consommateurs, c’est aujourd’hui impossible. .

La seule raison de se consoler dans tout ça, c’est qu’il serait inutile de remplace les traditionnelles chips de pommes de terre par des chips de légumes pour se donner bonne conscience. Ces dernières seraient encore plus riches en acrylamide ! Reste plus qu’à espérer que l’appel du BEUC soit entendu. Parce que franchement, dire adieu aux frites et aux gâteaux, on n’est vraiment pas prêts…